//Give your page url here. //If it's a website left it as it is. //Give your page title here. //Give a short page description here. //Start twitter meta tags
19-03-2020

Numéros Audiotels/SVA

 image blog

Tout ce qu'il faut savoir

Les numéros auditotel /SVA un outil marketing et de

communication

Ils assureront à votre entreprise une visibilité nationale ou internationale. Ils sont simples à mémoriser et de tarification unique. Un numéro Audiotel (surtaxé) non-géographique a parfaitement sa place dans vos stratégies marketing et communication. Couplé à un extranet puissant et précis, il vous permettra de suivre avec précision vos gains en temps réel ainsi que le nombre dappels générés.  Ceci étant dit, le marché des numéros surtaxés ou audiotel ou encore appelé SVA (service à valeur ajouté) est très réglementé pour éviter le plus possible la fraude et protéger le consommateur.

Respect des règles déontologiques

Si vous souhaitez mettre en place un numéro à valeur ajouté respectant les règles déontologiques mis en place par lAFMM, il faut être bien conseillé par un professionnel qui vous accompagnera durant toutes les étapes de mise en place. Si ce professionnel est un vrai puriste orienté clients, il vous aidera à valider votre projet en allant au-delà de la simple mise en place dun numéro pour recevoir vos communications.

En effectuant avec vous une réflexion du marché que vous souhaitez approcher, mais aussi concernant votre marketing à mettre en place et surtout sur la loi en vigueur ainsi que sur les responsabilités qui vous incombent afin d’éviter toute pénalité qui pourrait vous être infligée par les opérateurs de boucle locale collectant les appels et qui peuvent aller jusqu’ à 5 000 .

Comment reconnaitre un numéro géographique non surtaxé d’un numéro Audiotel surtaxé.

Nous abordons ce point plus bas dans notre article. Dans un contexte qui peut sembler parfois complexe et assez peu lisible, il est souvent difficile de pouvoir s’y retrouver facilement et, se lancer sans avoir pris un minimum de temps pour comprendre et reconnaitre un numéro surtaxé peut devenir un véritable casse-tête.

Avant toute chose,  Il faut respecter les règles déontologiques mis en place par l’AFMM et en avoir une lecture lisible pour éviter les difficultés. Seul un professionnel pourra vous accompagner durant toutes les étapes de mise en place. Si ce professionnel est un vrai puriste orienté clients il vous aidera à valider votre projet en allant au-delà de la simple mise en place d’un numéro pour recevoir vos communications. Il vous accompagnera et  effectuera avec vous une réflexion profonde sur le marché que vous souhaitez approcher mais aussi en installant des outils technique vous garantissant optimisation, agilité, flexibilité et sécurité.

Mais d’abord effectuons un bref état des lieux des évolutions de la règlementation depuis 2012 et jusqu’à nos jours.

De très nombreuses évolutions ont eu lieu sur ces dernières années afin de mieux réglementer le paysage audiotel.

Tout d’abord la décision du 17 juillet 2012 réformant les principes de la tarification des appels effectués vers des numéros courts et audiotels surtaxés, communément appelés service à valeur ajoutée permettant daccéder à des services payants au travers du numéro composé de type 08xx.

Cette réforme conduit à :

  • adopter un modèle de tarification du marché de détail de ces services, dit " C+S ", comprenant deux composantes : le tarif de la communication (C), identique à celui des appels vers les numéros fixes, et celui du service (S), défini par son éditeur. En clair, les appels fixe et mobile à destination des numéros gratuits nauront pas de surtaxes dopérateur.

A partir du 1er octobre 2015 l’ARCEP (autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a décidé également de revoir son plan de tarification sur les tranches de numéros audiotels surtaxés.

Avant cette réforme, nous pouvions trouver :

  • Des numéros à tarifications gratuites de type 0800 xxx xxx ou la communication était totalement gratuite pour lappelant, pris en charge et totalement payé par le destinataire. Le PCV moderne en quelque sorte.
  • Des numéros de type 0805/0810/8025 etc avec un coût de tarification à la minute dit banalisé ne dépassant pas 0.15ttc/mm pour le numéro le plus cher.
  • Des numéros de type 0892 xxx xxx permettant une tarification à la minute de 0.34 €ttc/mm pour l’appelant. Le destinataire ayant un reversement sur chacune des minutes consommées par lappelant.
  • Des numéros de type 0899 xxx xxx permettant une tarification à la minute de 0.34€ttc/mm pour l’appelant + un coût de connexion de 1.99€ttc.

Réforme du 1er Octobre 2015 :

Après la réforme du 1er octobre 2015 la tarification, toujours en vigueur est la suivante :

  •  Des numéros a tarification gratuite pour l’appelant de type 0800, 0801, 0802, 0803, 0804, 0805. Rien de changé si ce n’est la charte graphique accompagnant le numéro qui doit être affiché sur le site web du client afin d’être reconnaissable immédiatement par le client.
  • Des numéros à tarification Banalisée. Tous les numéros se situant dans la tranche entre 0806, 0807, 0808, ou 0809 bénéficient d’un service gratuit pour l’appelant mais est susceptible d’avoir un coût à l’appel. On les appelle plus familièrement les numéros gris qui étaient auparavant appelés numéro cristal. Plutôt choisi et mis en place pour vendre des services en ligne de type billetterie, centres d’appels, assistance informatique à distance ou renseignements… Il vous permettra d’établir un lien de confiance avec vos clients. L’appelant ne paiera qu’une communication au tarif normal puisque ce n’est pas un audiotel surtaxé.
  • Des numéros à tarification Majorée : Plusieurs numéros sont disponibles :
  • Les numéros commençant 0810 ou 0811 facturé 0.05€ ttc la minute, anciennement numéro Azur à l’appelant au maximum ou 0.15€ ttc par appel. Ces numéros ont les tarifs les plus bas du marché.
  • Les numéros commençant par 0820 ou 0825 facturé 0.20 € ttc la minute à l’appelant au maximum ou 0.50€ € ttc par appel. Ces numéros étaient appelés autrefois numéros indigo. Pour la petite histoire le numéro indigo fut créé par France Télécom connu désormais sous le nom Orange.
  • Des numéros commençant par 0890, 0891,0892, 0897 ou 0899 facturé 0.80€ ttc la minute à l’appelant au maximum ou 3€ ttc par appel. Ces numéros font partis des tranches proposant les plus forts tarifs. Très populaires ces numéros sont plutôt choisis par des entreprises souhaitant monétiser leurs services à valeur ajouté ou leurs services web par exemple service de micro-paiements, service de voyance, adultes etc… Ces numéros vous permettront d’optimiser vos revenus de manière significative. Associé à ces numéros et en fonction des offres disponibles il est souvent proposé un abonnement modéré pour l’utilisation d’un numéro.L’utilisation de ces numéros doit respecter des règles déontologiques couvrant le consommateur final et encadrant une profession qui se structure régulièrement afin de juguler la fraude. C’est pourquoi se poser les bonnes questions avant d’ouvrir un numéro est crucial et l’accompagnement par un professionnel peut faire gagner énormément de temps et d’argent.

En cliquant sur ce lien vous pourrez visualiser l’intégralité des règles en vigueur.

Vous pouvez également choisir un numéro Court de type :

  • Numéro court 

Le numéro court est très facilement identifiable car il ne comporte que 4 ou 6 chiffres. Ce qui permet aux utilisateurs de facilement le mémoriser. Il vous permettra didentifier et dassocier directement votre marque à un service. Le numéro court de type 34 XX est le plus souvent utilisé par des sociétés de hotline, services clients par exemple. Il existe également des numéros courts à 6 chiffres de types 116 XXX pour les aides durgence par exemple et des numéros de types 118 XXX pour les renseignements. Les reversements sont identiques aux numéros de type 08 mais labonnement peut savérer très important. Pour exemple un numéro de type 118 xxx coute 40 000 € d’abonnement par an pour pouvoir lutiliser. Avant de pouvoir choisir ce type de numéro, nhésitez pas à bien vous renseigner et à vous faire accompagner. Mise en place d'un numéro Audiotel surtaxé. Quelques règles à connaître pour pouvoir mettre en place un numéro Audiotel surtaxé : Comme évoqué plus haut, lorsquune entreprise souhaite mettre en place un numéro audiotel surtaxé ou numéro court des règles sont à respecter. Tout dabord, bien vérifier que votre activité est éligible à l’exploitation d’un numéro audiotel car certaines professions ne peuvent pas utiliser et mettre en place un numéro payant. Pour exemple, une agence de voyage en ligne a tout à fait le droit dutiliser un numéro audiotel payant pour l’appelant lorsque ce dernier souhaite obtenir des informations sur une destination mais dès quun contrat est souscrit entre les parties le client doit obtenir un numéro géographique gratuit pour sinformer sur son dossier. Autre exemple, une entreprise voulant utiliser un numéro proposant du micro-paiement doit être extrêmement vigilante sur la législation car dans ce domaine la règlementation est drastique. Des agréments particuliers doivent être obtenus auprès des autorités prudentielles afin de pouvoir reverser de l’argent en numéraire. Sur cette activité, il est primordial de sentourer des conseils dun professionnel juridique et dun professionnel opérateur. La société utilisatrice dun numéro audiotel doit également veiller à respecter les informations éditeurs sur son service si un client souhaite les consulter mais aussi veiller à ce que lannonce tarifaire dune durée précise comprise entre 10 secondes et 20 secondes maximum  soit diffusée avant l’édition dun bip qui précisera à lappelant le début de la facturation de lappel. Dans tout support de promotion du Service, lEditeur communique auprès de lUtilisateur ou met à sa disposition, de manière claire, accessible et non équivoque par tout procédé

approprié, et conformément aux Recommandations de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité1 (ARPP) et aux conditions spécifiques :

les informations visées à l’article 6 III de la LCEN du 21 juin 20042 ;

les informations tarifaires explicites exprimées en EUROS TTC ainsi que le mode de tarification (par minute, à lacte, à labonnement, etc.) visés à larticle L.112-1 du Code de la consommation ;

le nom commercial du Service d’une manière précise ;

les caractéristiques essentielles du Service ;

les conditions essentielles nécessaires à la délivrance du Service ;

tous les éléments de nature à permettre à toute personne de faire connaître une réclamation et d’exercer ses droits concernant la bonne exécution du contrat (LME article87). Les informations ci-dessus doivent être claires, accessibles et non équivoques et selon le support utilisé lisibles ou/et audibles. L’Editeur informe l’Utilisateur sur la périodicité de mise à jour ou de gestion du Service, notamment en délivrant la date et/ou l'heure lorsqu’elles sont nécessaires à une information complète de l'Utilisateur. Lorsque le Service est soumis par sa nature à des restrictions particulières, lEditeur en informe ou alerte sans délai lUtilisateur et doit se conformer aux prescriptions législatives et réglementaires qui encadrent le Service ou la délivrance du Service.

Quelques conseils de bons sens pour choisir votre futur fournisseur :

Adresser vous à un professionnel ayant une licence d’opérateur. Lors de votre prospection, souvent initié via votre recherche sur google, contactez plusieurs fournisseurs et prenez soin de discuter longuement avec votre futur fournisseur et posez-lui toutes les questions nécessaires. Fuyez un interlocuteur qui ne prend pas soin d’être curieux sur votre activité, qui oublie de vous préciser que le marché est encadré et quil est nécessaire de respecter les règles déontologiques, et qui na quune envie, celle de vous envoyer un bon de commande à signer. Attention aux offres de reversements trop alléchantes qui cachent souvent des frais cachés. Votre fournisseur ne prendra aucun risque et s’il y a des impayés ou une amende, cest vous qui la payerez pas lui. Et posez-vous les bonnes questions, si loffre est trop attrayante cela est-il sérieux ? Votre fournisseur doit aussi gagner de largent, alors prudence dans votre prospection. Comme dit ladage, un homme avertit en vaut deux. Trop dentreprises pensent que se doter dun numéro audiotel est ouvert à tous et à toute activité, et malheureusement trop de fournisseurs sur le marché oublient –pour beaucoup consciemment car leur but est de vous faire signer un bon de commande qui leur permettra datteindre leur objectif mensuel et donc de toucher leur prime de vous accompagner en prenant le temps de vous conseiller ce qui devrait être le premier devoir de votre nouveau fournisseur. Tordez le cou aux idées reçues et ne tombez pas dans les travers du choix du fournisseur qui reverse le plus. Souvent cela vous coûtera plus cher. Optez pour un vrai partenaire qui va vous proposer une perspective à long terme et vous associer à sa réflexion professionnelle car lui connait bien le marché. Optez pour un partenaire qui peut vous proposer une évolution sur plusieurs pays si vous souhaitez étendre votre activité. Prenez le temps de voir quels outils de gestion dynamique ce nouveau partenaire met à votre disposition.

message